Le Musée S'Omo 'e sa Majarza (La Maison de la sorcière), à Bidonì se trouve dans la vieille Mairie restaurée. Il est dédié à la sorcellerie, au diable, et aux êtres fantastiques des légendes sardes. Un sujet fascinant, traité avec sérieux et précision.

Une recherche historique approfondie a permis de choisir comme support graphique des xylographies de sorcières et de diables datées entre le XIVe et le XVIe siècle, qui ont un fort impact émotif sur le visiteur et l'introduisent dans le monde des croyances populaires et des plus terribles malédictions. Le parcours, unique en son genre en Sardaigne et l'un des rares en Italie, commence avec les divinités romaines des morts et arrive à l'Inquisition et au Malleus Maleficarum, le livre publié en 1436 qui deviendra le guide de tous les interrogatoires pour sorcellerie. Le Malleus fournit les fondements théologiques justifiant les plus cruelles tortures qui ont conduit à la mort des milliers d'innocents, surtout des femmes, accusées de sorcellerie et de maléfices. Le musée est une sorte de parcours spatio-temporel, qui conduit le visiteur dans une dimension évocatrice de vieilles histoires, racontant les janas (êtres mythiques de la tradition sarde), les lutins, les diables et les sorcières, dans un crescendo de magie, de charme et de mystère. Le musée conserve des amulettes et des porte-bonheur, des potions et des sortilèges contre différentes maladies et maléfiques comme sa mixina de s'ogu et sos fattuggios. Dans un angle se tient l'inquiétante figure de sa Filonzana, une femme vêtue de noir tenant à la main un fuseau symbolisant le délicat fil de la vie qui peut se rompre à tout moment.

L'un des moments forts de la visite est la reconstitution de l'antre d'une sorcière du XVIe siècle, une certaine Julia Carta de Siligo, retenue prisonnière entre 1596 et 1606, et soumise à la torture dans les prisons de l'Inquisition de Sassari. On peut voir aussi su carru de sos mortos, qui dans les vieilles croyances populaires avançait en grinçant pour transporter les âmes des défunts. Seuls ceux qui devaient mourir dans l'année pouvaient le voir, et la simple évocation de son nom provoquait la terreur.

Adresse : via Monte 9, 09080 Bidonì

Téléphone : 0783 69044 (Mairie), 348 3943842 (coopérative Polis)

Propriétaire : Mairie de Bidonì