Mogoro se situe à 153 m d'altitude, dans la région de la Haute-Marmilla. Cette commune se caractérise par un terrain riche et fertile, traversé de cours d'eau comme le rio Mogoro, le rio Flumineddu ou encore le rio Sassu.

Dans les alentours, un village pré-nuragique ainsi que de nombreuses installations de l'ère nuragique montrent que cette zone a été habitée dès la préhistoire. En outre, la découverte de pièces archéologiques relatives à la domination phénicienne d'abord et romaine ensuite, indique que les installations humaines ont été assidues et constantes.

Mogoro conserve encore d'anciennes maisons construites en basalte noir venant des carrières du haut-plateau sur lequel s'élève le village. Ces maisons ont également d'autres particularités, comme le cadre de chaux blanche entourant leurs petites fenêtres, ainsi que le grand portail en bois donnant accès à leur cour intérieure.

Mogoro est connu dans toute la Sardaigne pour ses tapis. En effet, outre à perpétrer les vieilles traditions de tissage sur métier à tisser, cette production constitue aujourd'hui l'un des points forts de l'économie de ce petit village de la région d'Oristano. Ainsi, nombreux sont les ateliers de tissage disséminés dans tout le village.

Une foire du tapis sarde s'y déroule d'ailleurs chaque année, en juillet-août . elle attire de très nombreux visiteurs, venant aussi bien de l'île que d'autres régions italiennes, pour pouvoir admirer les particularités de ces tapis. Mais Mogoro est aussi renommé pour sa production de vins et sa ' Cantina sociale '. En outre, deux édifices religieux sont à visiter : l'église paroissiale de S. Bernardino en style baroque, et surtout l'église du Carmine (XIVe s.) en style roman tardif avec des éléments gothiques.