Guspini est un centre important du Medio Campidano et son territoire d'appartenance est plutôt vaste. Si de nombreux vestiges archéologiques attestent qu'il était déjà habité au Néolithique, le village même de Guspini naît officiellement pendant le Moyen-Âge, et c'est sous le nom de Gosphini qu'il appartenant au Judicat d'Arborea, sous la curatoria de Bonorzuli. À cette époque, les mines qui existaient alentours furent données en concession aux Génois qui en extrèrent le minerai. En vertu des villages abandonnés de Montevecchio . avec les mines abandonnées immergées dans une végétation aussi épaisse que sauvage . et de son centre habité . avec orgues basaltiques millénaires et ses sentiers à thème . la commune de Guspini offre de merveilleux panoramas et de très beaux paysages.

À l'intérieur du village, les églises, les extraordinaires orgues basaltiques ainsi que la ville nuragique valent le coup d'œil. Ces orgues basaltiques, qui remontent au Pliocène, sont une formation géologique très rare que l'on ne trouve que dans peu d'endroits en Europe. La plus belle église est sans doute celle de San Nicola di Mira, construite en style gothique aragonais en 1625. Si sa façade quadrangulaire est ornée d'une très belle rosace gothique, l'intérieur abrite un autel en bois du XVIIIe, un Christ en bois datant de 1634, un chœur en bois de noyer ainsi qu'une cloche en bronze reportant les emblèmes de la couronne d'Aragon et du Judicat d'Arborea. Mais l'église de Santa Maria di Malta a aussi son importance : remontant probablement à la période byzantine, elle a subi de très grandes transformations et la petite église que l'on peut admirer aujourd'hui est en style roman (1200) et consacrée à l'Assunta. C'est d'ailleurs en son honneur que se déroule la grande fête du 15 août et, pendant le mois entier, le rosaire est chanté et récité en dialecte sarde. En outre, la ville phénicienne et punique de Neapolis constitue une autre étape de la visite de Guspini : celle-ci s'élève sur un ensemble de mamelons situés non loin des étangs lagunaires de Marceddì, San Giovanni et Santa Maria, au sud du golfe de Oristano. Ses vestiges se trouvent à côté de l'église de Santa Maria di Nabui, dont le nom s'inspire justement de celui de la ville antique. À Montevecchio en revanche, le très bel édifice de la Direction des mines, avec son architecture fin XIXe, est encore sur pied. Cette petite fraction, qui est à cheval sur deux territoires, est en réalité divisée en deux parties : l'une appartient à la commune de Guspini, l'autre à celle de Arbus.