Le Musée de Sanluri, est une belle forteresse militaire construite sur les ordres des Juges d'Arborea pendant le règne de Pierre IV d'Aragon, avec des fonctions militaires de clef de voûte du système de défense, mais aussi douanières. Édifié en 1355 en vingt-sept jours et vingt-sept nuits seulement, comme le rapporte un manuscrit conservé dans les Archives de la Couronne d'Aragon à Barcelone, le château est le seul parvenu jusqu'à nous des quatre-vingt-huit forteresses construites en Sardaigne entre la période des Juges et le Moyen-âge. Il devint musée du Risorgimento en 1927, en mémoire des sardes tombés pendant la guerre pour la réalisation de l'unité italienne.

Le duc d'Aoste Emanuele Filiberto décida alors d'y transporter ses précieux souvenirs de la première guerre mondiale et ceux des guerres d'indépendance, qu'il conservait dans le palais de Capodimonte. Dans le Salon des milices, au rez-de-chaussée, sont exposés entre autres des arquebuses du XVIIIe siècle, des souvenirs garibaldiens et le drapeau italien qui fut déployé en 1918 dans la Trieste rendue à l'Italie. Au premier étage, dans le Salon de justice, sont exposés de nombreux souvenirs des guerres coloniales d'Érythrée, de Libye et d'Éthiopie, mais aussi de la période fasciste et de la dernière guerre mondiale.

La présentation comprend une vaste collection d'objets, de livres, de journaux et de documents d'époque. La collection de Cires comprend environ quatre-cent pièces datées entre le XVIe et le XIXe siècle, dont certaines sont rarissimes, d'artistes italiens et étrangers comme Susini, Du Quesnoy, Zumbo ou Ammanniti. Ce sont des modèles réduits de monuments en trois dimensions, des camées, des médaillons, des tondi du Chemin de Croix et des scènes de la vie quotidienne, faits pour montrer aux commanditaires leurs propositions, qui seraient ensuite exécutées à échelle plus grande. Les autres salles abritent des meubles originaux du château, parmi lesquels le bureau du général Nino Villa Santa, où est conservée sa correspondance avec Gabriele d'Annunzio, le salon napoléonien qui contient des sabres, des documents et des meubles ayant appartenu à la famille impériale et la chambre des Doria, avec un magnifique lit du XVIIIe siècle.

Le parcours se conclut par une promenade sur la terrasse, depuis laquelle on a une vue immense jusqu'au château San Michele de Cagliari, à environ quarante kilomètres, et sur le parc où sont exposées des pièces d'artillerie, des torpilles et des bombardes. Le niveau supérieur comporte des barrières architecturales.

Adresse :

via gen. Nino Villa Santa, 1 - 09025 Sanluri

tél. +39 070 9307105 (secrétariat réservations)

Propriétaire :

Alberto Villa Santa et héritiers